Fédération Nationale des Taxis Indépendants

Arrêté Tarifs 2019 du 24 décembre 2018
JORF n°0300 du 28 décembre 2018 texte n° 59 Arrêté du 24
Galerie du Taxi
Voici une sélection d'images présentées par Michel CARRIC Pour tous
Droit
Vous trouverez ci-dessous les liens vers les différentes rubriques
Accéder à la Profession
 Qui peut exercer l'activité de conducteur ? (Art L3121-9 code du transport -
Centres de Formation
  Trouvez votre centre de formation et cliquez sur le repère.

Le mot du Président

president

Chers Présidents,
chers collègues,
chers amis,

 

J’ai l’impression que La profession Taxi est devenue la bête noire du Gouvernement ?

En commençant cette nouvelle année par une augmentation dérisoire comme si nous étions des mendiants 1.1% pour nos tarifs après un gel de 3 ans.

Notre mécontentement a certainement été exprimé au Ministère des Transports et surtout au ministère des finances auprès de qui j’ai demandé audience. Audience qui a duré une heure. Echange au cours duquel je n’étais pas satisfait car j’ai juste eu l’impression d’avoir été écouté, j’ai donc formulé une demande écrite à l’attention de Mr Bruno le maire dans laquelle j’ai évoqué les problèmes de l’augmentation tarifaire mais aussi celle du carburant.

La réponse vous a été transmise concernant nos tarifs.

En revanche pour le gasoil, il nous a été répondu que l’augmentation de la TIPP compensait cette différence.

Maintenant je vais aborder un sujet qui est extrêmement important voire même vital pour la majorité d’entre vous qui êtes des taxis ruraux : le TAP, et je le précise à nouveau, que je ne fais pas de différence entre le taxi rural et le taxi de grande ville même si certains continuent de m’envoyer des correspondances qui n’ont aucun sens mais je les aborderai tout à l’heure au moment où le débat sera ouvert.

Aujourd’hui le transport médical représente 95% de l’activité de vos entreprises. C’est pour cela que la commission des affaires sociales a été très investie depuis plusieurs mois sur la question de la centralisation des transports qui s’impose comme un moyen pour résoudre les problèmes de prise en charge des patients.

Cela permettra d’empêcher les appels d’offres des gros groupes tels Keolis, Véolia, etc …

Le fameux article 80, qui concerne-t-il ?

Il concerne principalement les transports inter et intra-établissements qu’il s’agisse d’un transfert, de consultation ou séances de traitement dès lors que le patient est hospitalisé et

Qui n’a cessé d’évoluer.

La mise en place de la Convention Nationale est un « grand chantier » épineux et très délicat qui commence par des réunions dans nos locaux à Bagnolet, parfois ceux de la FNAT et qui se terminent par des réunions à la CNAMS ou au Ministère.

Je peux juste vous dire que souvent nos propositions ou nos contrepropositions ne sont pas souvent écoutées. Le combat est rude contrairement à ceux que certains pensent mais par respect pour la commission des affaires sociales et le travail effectué par cette dernière, on aura tout le temps pour aborder le sujet du TAP.

Les membres de la commission ainsi que ceux du bureau seront à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Comme vous le savez, les sujets abordés et défendus par la FNTI ne se limitent pas au TAP mais sont très larges. Dont un qui est très important également, qui est la convention collective pour laquelle Jean-Claude Guerneve et Dominique Seizeur participent activement. Et je profite de cette occasion pour les remercier des travaux effectués pour cette convention. Cette convention est lourde car depuis des années nous l’attendons mais je pense que nous pointons le bout du tunnel.

Il reste encore quelques mois de travaux mais je donnerai tout à l’heure la parole à Jean-Claude et Dominique pour aborder le sujet et répondre à toutes vos questions.

Autre sujet que je souhaite aborder est l’enquête réalisée sur les infractions routières un an après sa promulgation.

Le bilan est plus que mitigé car au sein des entreprises, il apporte une dégradation du climat social.

Dans la même thématique routière, N’oublions pas la réforme des 80km/h sur les routes départementales et nationales. Pour les professionnels taxis, un rallongement du temps des courses qui inévitablement va engendrer des pertes financières pour les entreprises.

A la demande de Mr Roberti qui m’a sollicité afin d’intervenir auprès du Ministre, la réponse obtenue vous a naturellement été transmise. Mais je tiens à vous souligner que le sujet est tellement politique et je ne pense pas que cela vous a échappé, les débats qui ont eu lieu concernant les 80 km h. le gouvernement souhaite attendre une année pour pouvoir faire son bilan et prendre sa décision à savoir s’ils doivent retourner en arrière concernant cette limitation de vitesse.

Je voudrais maintenant aborder les nouveaux textes qui sont bien évidemment :

La loi LOM et sa notion de chauffeur amateur, article 66 qui a changé d’appellation à plusieurs reprises selon les échanges. 3 réunions par semaine au Ministère boulevard Saint Germain et qui a été dénoncé à l’unanimité par toutes les fédérations confondues.

Nous avons axé nos propositions sur

-      Identifier le besoin des zones dépourvues de transport

-      Définir un périmètre géographique

-      Répondre à la demande en favorisant les transports déjà existants tel le taxi et le TAD (transport à la demande)

Je ne vous cache pas que j’ai constaté une méconnaissance des moyens déjà en place par les autorités et ces dernières l’ont reconnue. Cette situation est frustrante.

Je rajoute aussi que la mise en place de la nouvelle carte sécurisée bien pratique car elle peut vous permettre d’exploiter dans plusieurs départements. Malheureusement payante pour les conducteurs dès 2018.

Bien évidemment l’Adaptation de la réglementation relative à la mobilité des conducteurs

L’Adaptation de la réglementation relative à l’examen taxi et VTC.

Cette fin d’année 2018 se verra assez mouvementée à la vue des travaux engagés et qui ne sont pas encore achevées.

Je peux toutefois vous apporter une bonne nouvelle. La FNTI, en collaboration avec tous les départements adhérents, a été reconnue représentative au niveau national et fait donc partie intégrante du comité national.

Mes derniers mots seront de vous faire prendre conscience du travail fournit par les membres élus de la FNTI. L’étendue des dossiers en cours est large et les problèmes ne se résolvent pas en un claquement de doigt.

Vous, Présidents de départements, vous devez contribuer aux actions menées tout au long de l’année pour la défense de notre profession que l’on soit dans les grandes villes ou en zones rurales.

Vous devez vous aussi être actifs dans vos propres départements car les solutions ne se trouvent pas obligatoirement dans le national.

Par vos actions, votre implication et vos convictions pour la défense de notre profession nous arriveront à faire valoir nos droits en tant que travailleurs indépendants actifs car nous participons à la croissance de notre pays.

La régulation du secteur T3P se met en place par des commissions locales dans lesquelles vous devez être actifs permettant de définir les conditions de travail des chauffeurs, la régulation des plateformes de mise en relation ainsi que le modèle économique des acteurs.

Ahmed SENBEL
Président FNTI

 

 

Nouvelles

VOEUX DE LA FNTI

09.01.2019
Certains lisent le passé, d’autres tentent de prédire l’avenir. Assurons ensemble le présent. La FNTI vous souhaite une excellente année 2019.

CONGRES FNTI

17.09.2018
35ème Congrès de la FNTI Comme chaque année, la FNTI organise son Congrès. Cette année la Dordogne est à l'honneur et nous...
Abdelatif GRINE Abdelkader MORGHAD Dominique SEIZEUR Jean-Claude GUERNEVE Ahmed SENBEL...
Armelle LAMBLIN Gregorio ROBERTI Jean-Claude GUERNEVE Jean-Michel CHARNU Patrick CHARLES...
Assemblée Nationale Retrouvez le texte complet de la proposition de loi...

Connexion

Accédez à l'espace privé